Les crédits

Les opérations de financement islamique réalisées par la BIS excluent toute forme d’intérêt et elles peuvent revêtir les formes suivantes :

 

Murabaha

La Murabaha est un contrat par lequel un client qui souhaite acquérir des marchandises ou un bien quelconque demande à la BIS de les acheter pour les lui revendre au prix coûtant plus une marge bénéficiaire fixée d’accord parties. Le contrat de Murabaha précise notamment la nature de la marchandise, le prix d’achat, les charges, le prix de revient, la marge bénéficiaire, le prix de vente ainsi que les conditions de livraison et de paiement. La Murabaha peut porter sur des opérations de commerce intérieur ou de commerce extérieur.

 

 

Musharaka

La Musharaka est une formule de financement participatif à travers laquelle, la Banque et le client participent ensemble au financement d’une opération. Les profits ou les pertes résultant de l’opération sont repartis entre le client et la banque sur des bases fixées d’accord parties, au prorata de leurs apports respectifs. La participation de la Banque peut être continue, comme elle peut être dégressive. Dans le cas de la Musharaka dégressive le contrat précise les délais dans lesquels le client doit rembourser à la Banque sa participation et sa part de profit.

 

 

Mudaraba

Le financement Mudaraba est accordé aux clients jouissant d’une bonne moralité et d’une parfaite maîtrise de leur domaine d’activité mais ne disposant pas de ressources financières leur permettant de fructifier leur expertise. Ainsi, dans le contrat de Mudaraba, le client apporte son expertise et la Banque apporte le financement nécessaire à la réalisation de l’opération. Les profits générés par l’opération sont partagés entre la Banque et le client suivant une clef de répartition définie à I’ avance. Si l’opération est déficitaire, le client perd son effort et la Banque supporte la perte à condition toutefois qu’il n’y ait pas de faute de gestion imputable au client.

 

 

Ijara

L’Ijara consiste pour la Banque à acquérir des biens qu’elle met à la disposition du client en location simple. Dans ce cas, la Banque perçoit un loyer pour le service rendu.

 

 

Ijara Wa Iktina ou location vente

La Banque achète des biens qu’elle met à la disposition du client sur la base d’un contrat de location-vente moyennant paiement d’un loyer convenu d’accord parties. Le client verse les loyers dans un compte d’investissement islamique dont le solde créditeur sera affecté au terme de l’opération, à l’achat du bien objet du contrat. Ce compte d’investissement dans lequel sont déposés les loyers est rémunéré par la BIS au profit du client.

 

 

Kard Hassan ou financement non remunéré

Le financement Kard Hassan est un financement à caractère social au terme duquel la Banque ne reçoit du bénéficiaire aucune rémunération. La seule obligation du client consiste à rembourser à I’échéance, le montant du capital qui lui a été prêté.